Iran, première partie. «Si tu as vu Ispahan, tu auras vu la moitié du monde»

Nadine Mathis Experience 0 Commentaire

Mosquées somptueuses, tombeaux rupestres, déserts rocailleux, vallées fertiles, régions montagneuses quasi inhabitées et métropoles où vivent des millions de gens, l’Iran est un pays plein de contrastes qui attire les visiteurs dans son sillage.

En mai dernier, je me suis rendue pour une semaine en Iran et ai voyagé en groupe de Chiraz (au sud) jusqu’à Téhéran. Nous avons parcouru 1350 km et expérimenté à chaque fois une incroyable hospitalité. Salam! En Iran, on est chaleureusement reçu par chacun! Je vous confie les points d‘orgue de mon voyage car c’est toujours délectable de se remémorer de merveilleux Souvenirs.

En route! Plongeons dans la culture persane!

IranBild

Mosquée du Chah à Ispahan

Chiraz

Notre voyage a débuté à Chiraz, la ville des roses. Les Iraniens ont l’esprit ouvert sur le monde et sont sociables. C’est avec un «Hi, how are you?» que j’ai été reçue le premier jour. Chiraz, connue pour la culture de ses parcs, est souvent appelée le Jardin de l’Iran. Je vous conseille de planifier 2 journées entières pour visiter les curiosités les plus importantes. Prenez le temps aussi de visiter les mausolées imposants des plus célèbres poètes de Perse, Hafez et Saadi. En outre, le Jardin des Orangers, Bagh-e Narajestan, la mosquée du vendredi et la citadelle de Karim Khan valent leur visite. La citadelle est semblable à une forteresse médiévale et abrite de nos jours un Musée.

(Photo) La mosquée de Chiraz

Persépolis

Après un trajet de 60 km en bus luxueux et climatisé, nous arrivons à Persépolis (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO), jadis une résidence somptueuse des anciens rois persans. Vous y admirerez des joyaux archéologiques. La ville palais fut détruite par Alexandre le Grand en 330 av.

J.-C (une partie a été reconstruite). On peut en visiter les vestiges.

persepolis

Ville-palais Persépolis

Ispahan

En contemplant le décor offert par Ispahan avec ses coupoles turquoise, on se sent comme dans un conte des Mille et Une Nuit. Ispahan se niche dans l’oasis fluviale d’une vallée fertile au pied du massif du Zagros. Un proverbe persan dit: «Si tu as vu Ispahan, tu auras vu la moitié du monde».

Parmi toutes les curiosités de la ville, pour moi le point d’orgue est assurément la place de l’Imam Khomeiny (inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO). Un joyau, s’étendant sur 500 m de long et entouré d’arcades à deux étages. À chaque angle, on trouve un bâtiment ornemental (mosquée du vendredi, bazar, palais). Le palais de Chehel Sotoun (en persan: quarante colonnes) est situé au milieu d’un jardin magnifique. Ispahan abrite en outre de nombreux ponts, une cathédrale et de splendides mosquées.

Imamplatz

Place de l’Imam, l’une des plus grandes places du monde

Massif du Zagros, chez les nomades Bakhtiâri

Le point culminant du massif du Zagros est de 4550 m. Le paysage avec ses pics enneigés m’a beaucoup fait penser à la Suisse. Les nomades Bakhtiâri se déplacent en général au printemps et en automne, emmenant tous leurs biens et troupeaux de moutons et chèvres en direction de nouveaux pâturages. Une tradition établie depuis des siècles.

Qom, la ville sainte

La ville compte plus de 1 million d’habitants. Le sanctuaire de Fatima Masoumeh est, après celui de Mashhad, le second lieu de pèlerinage d’Iran. L’impressionnante mosquée compte trois dômes dont l’un, le dôme doré, se voit de loin ainsi que six minarets. Cet endroit splendide diffuse une sérénité remarquable.

Téhéran

La dernière étape de notre voyage est Téhéran. La capitale qui se trouve au pied de montagnes de 4000 m est aujourd’hui une métropole moderne. La ville industrielle et commerciale arborant universités et nombreux musées, est un important centre économique.

Teheran

Téhéran

Vous y trouverez maintes curiosités: l’ensemble palatial de Sadabad est situé en position excentrée au nord de la ville. Il s’étend sur 110 ha. On dénombre 18 palais sur l’emplacement qui servait de résidence d’été aux souverains. Le plus grand est le palais Blanc abritant 54 pièces aménagées somptueusement.

Prévoyez du temps pour visiter le musée national iranien. Vous pourrez y passer en revue la riche histoire persane que vous aurez découverte tout au long de votre voyage. On y voit des trésors datant de 4000 ans av. J.-C jusqu’à l’époque islamique.

Le nouvel emblème de Téhéran est la tour de télévision Milad. Elle est, avec une hauteur de 435 m, la plus haute tour du pays et la sixième du monde. La vue sur la ville est impressionnante. On peut y visiter plusieurs plateformes panoramiques et le restaurant se trouve à 276 m de haut.

Est-ce que nous vous avons mis l’eau à la bouche? Bientôt, je vous annoncerai dans la seconde partie de ce blog quelle est la saison idéale pour voyager, ce que l’Iran a à offrir du point de vue gastronomique et quelles sont les règles que le touristes doit observer.

0 Commentaire

Laisser un commentaire

Nous sommes très intéressés de discuter de manière ouverte mais nous nous réservons le droit d’éditer ou d’effacer les commentaires désobligeants ou ceux rédigés dans le seul but d’optimiser les résultats des moteurs de recherche.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *